Dinner, Mains
Leave a Comment

Brain Food: Sweet Potato, Chickpeas & Kale Curry

Ce curry est tout simplement le repas parfait selon moi. En plus d’être complet, il peut être préparé en très grande quantité et ensuite être réchauffé ou même congelé, il est tout à fait adapté pour les soirs frais d’hiver comme de printemps où l’on a envie de réconforter son petit ventre avec un repas bien chaud, mais aussi pour ces soirs où l’on a besoin de faire le plein d’énergie et de bienfaits, que ce soit au printemps ou en été.

Après l’avoir créé et cuisiné un nombre de fois juste inimaginable, j’ai pris la décision de le servir à mon vingtième anniversaire; en effet, mon but était de présenter l’alimentation saine à mes invités, et de montrer qu’elle pouvait également rimer avec plaisir et réconfort! J’ai donc choisi ce curry car c’est un plat pas trop complexe et ni trop original qui plaît généralement à tous; et cela a en effet été un véritable succès! Tout le monde m’a fait part de son plaisir et de sa surprise, ce qui m’a comblé et détendu, alors que je me rongeais les ongles d’anxiété… Bref, après ce succès (malgré le fait que le fond des casseroles avaient brûlé et qu’il y a eu un manque notable de riz – comme quoi, même si on veut être parfait, on ne l’est jamais), je me sentais obligé de partager cette recette avec vous.

En plus des différents légumes qui s’y trouvent, qui apportent un peu d’hétérogénéité et d’exotisme, le mélange du lait de coco et de la tomate rend le curry parfaitement onctueux. Les épices, qui apportent une touche orientale et intense, sont bonnes pour le moral et pour la digestion. Les rois et reines de ce petit royaume de plaisir sont très certainement les pois chiches et le Kale (c’est une salade – le penchant féminin l’exige), ce pourquoi ce sont les deux aliments dont je traiterai aujourd’hui.

IMG_5261

Le Kale, connu sous le nom romantique de “chou plume”, est un type de chou très répandu dans les pays anglo-saxon mais qui trouve très certainement son origine en Italie, où les Romains le consommait déjà. Premièrement, son apport en vitamine K et C est tout bonnement énorme, ce qui permet de renforcer le système immunitaire, de renforcer la vue – en limitant les risques de macula par exemple – mais il favorise surtout le travail cérébral (développement de la mémoire, de la capacité de réflexe et amélioration de la concentration). En suite, grâce à sa forte teneur en minéraux, le Kale empêche le déclin trop rapide des capacités cérébrales et réduit les risques de souffrir de maladies dégénératives comme l’Alzheimer. Enfin, en plus de tous les autres bienfaits que je n’ai point cité, c’est un crucifère excellent, qui se mange cru comme cuit, en salade comme dans des smoothies; bref, de mille et une façons…

Parlons ensuite du roi d’un jour, le pois chiche. Premièrement, comme toutes les légumineuses, il est l’un des aliments de base pour les végétariens. Les médecins et diététiciens en recommandent la consommation, plusieurs fois par semaine, celles-ci étant excellente pour la prévention contre le cancer et les maladies cardiovasculaires. Ensuite, c’est un aliment très riche en fer, qui, en favorisant la réorganisation des cellules sanguines, permet un meilleur transport de l’oxygène dans l’organisme, et cela jusque dans le cerveau, ce qui lui permet d’être tout à fait efficace et alerte. Finalement, en temps que légume sec, il est riche en glucose et possède un Index Glycémique bas, ce qui permet de réguler le taux de glucose dans le sang et d’approvisionner le cerveau (sans créer d’hyperglycémie), qui en a fortement besoin pour toute performance intellectuelle comme des examens!

IMG_5292

En dernier lieu, puisque nous arrivons prêt de la période fatidique et qu’il nous arrive à tous parfois de douter, de se sentir en insécurité et perplexe quant à son avenir et le rôle que l’on pourrait bien être amené à jouer au sein de la société, je me permet de partager une citation que je trouve tout à fait véridique et parfaitement adaptée à ces moments où notre moral se trouve quelque peu tourmenté:

Conformity is the jailer of freedom & the enemy of growth… (John F. Kennedy)

Malgré le fait que, pour nous assurer un avenir correct, nous sommes obligés de travailler assidûment et de nous battre jour après jour, dans une société qui littéralement grandit et ne cesse de nous en demander toujours plus, il est tout simplement essentiel de penser à son bien-être et à ce qui nous passionne réellement. Nous ne pouvons en effet pas toujours faire de nos passions un métier ou en tout cas nous y consacrer pleinement (occupé par nos études), et ne pas se conformer à ce que la société nous dicte. Il est donc important de garder un petit espace de liberté et de souffle pour pouvoir évoluer comme on le souhaite, loin des exigences que l’on veut nous imposer et que l’on se crée parfois.

Image-1

Je ne vous conseille point de laisser tout tomber, de prendre la poudre d’escampette et de partir vivre libre dans la jungle, loin de là, mais simplement de penser un peu à vous et à votre bonheur, vos envies et passions, point seulement à ce que l’on demande de vous, ce avec quoi on vous associe ou ce vers quoi votre rationalité d’être humain vous pousse…

Ingrédients pour le curry

  • 1 gousse d’ail
  • 2 oignons
  • 1,5 c.s de curcuma
  • 1 c.s de poudre de curry
  • 1.5 c.s de cumin
  • 3 carottes
  • 1 poivron rouge
  • 2 grandes patates douces
  • 1 aubergine
  • 1 boîte de tomates concassées
  • 500 ml de lait de coco
  • 3 c.s de purée de tomate
  • 2 poignées de pois mange-tout/haricots surgelés
  • 5 feuilles de Kale (ou 3 poignée d’épinard)
  • 1 boîte de pois-chiches, rincés

Pour servir

  • Riz complet ou quinoa
  • Noix de cajou
  • Basilic

Méthode

(1) Commencez par couper tous les légumes (carottes, poivrons, aubergine et patate douce) en carrés grossiers (3 cm environ), avant de les mettre de côté dans quatre récipients différents. Cela vous permettra de ne pas être pressé lors de la cuisson.

(2) Hachez finement les oignons et pressez l’ail. Faites chauffer une cuillère à soupe d’huile de coco (alternativement d’huile de tournesol), et faites revenir, jusqu’à ce qu’ils soient translucides.

(3) Ajoutez le curcuma, le curry et le cumin, faites revenir une minute avant d’ajouter un petit verre d’eau et de laisser bouillir pour développer les saveurs des épices.

(4) Ajoutez ensuite les carottes, et faites revenir pendant 3 minutes, ajoutez un verre d’eau et fermez le couvercle pendant 3 minutes afin de cuire les carottes à la vapeur. Ensuite, ajoutez les poivrons, les patates douces et enfin l’aubergine, à la suite, en laissant environ 3 minutes entre chaque ajout.

(5) Après cela, il vous suffit d’ajouter les tomates concassées, le lait de coco, la purée de tomate et les haricots ou pois mange-tout, bien mélanger et laisser cuire pendant 15 minutes à faible ébullition, tout en mélangeant de temps à autre pour éviter que quelque chose ne colle au fond.

(6) Ajoutez finalement les pois chiches et le Kale, coupé en petites feuilles, et laissez cuire pendant une dizaine de minutes. Pour être sûr que le curry est prêt, goûtez les carottes ; elles doivent être tendre.

(7) Servez ensuite cela avec du quinoa ou du riz complet, et parachutez quelques noix de cajou concassées et du basilic haché. Et bon appétit !

 IMG_5254

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s